Vous êtes ici : Accueil / Actus / Conférence Brief-debrief : les résultats de l’expérimentation terrain chez GRDF

Conférence Brief-debrief : les résultats de l’expérimentation terrain chez GRDF

Le 12 mai dernier, la Foncsi a présenté lors d’une conférence le pilote sur le brief-debrief qu’elle a mené chez GRDF Sud-Ouest avec l’Icsi. Retour sur ce pilote et les résultats qui ont été présentés.
Conférence Brief-debrief : les résultats de l’expérimentation terrain chez GRDF

L’Institut pour une culture de sécurité industrielle (Icsi) avait invité la Foncsi à venir présenter à ses membres, lors d’une conférence précédant son assemblée générale le 12 mai 2022, les résultats du pilote briefing-debriefing que la Fondation et l’Institut ont mené ensemble. Un peu plus de 25 personnes y ont assisté en présentiel, et près d’une 30aine l’a suivie à distance avec quelques participants sud-américains et espagnols pour lesquels la traduction simultanée était assurée.

Qu’est-ce que ce pilote sur le « Briefing-debriefing » ?

En 2019, la Foncsi a lancé avec l’Icsi une expérimentation terrain chez GRDF Sud-Ouest. L’objectif était de concevoir et de tester un outil de « Briefing-debriefing » pour améliorer la fiabilité et la sécurité des opérations. 18 mois de travail, entre juillet 2019 et décembre 2020, ont permis d’observer le travail sur le terrain, de concevoir un support, de le tester dans 9 agences de GRDF Sud-Ouest — quelle perception et quelle utilisation sur le terrain ? —, de se questionner, de le modifier… et de le finaliser.

Une conférence avec des résultats concrets et des témoignages terrain

Cette conférence, animée par Caroline Kamaté (Foncsi) et Camille Brunel (Icsi), a donc été l’occasion pour la Fondation de présenter à l’ensemble des membres de l’Icsi, tout le travail de réflexion mené sur le thème du briefing-debriefing, et comment cet outil a été conçu et testé avec GRDF Sud-Ouest :

  • Tout d’abord une présentation de la méthodologie du pilote et le contexte de départ de GRDF Sud-Ouest ;
  • Puis, une présentation scientifique de René Amalberti, directeur de la Foncsi, sur le travail réel, les trois niveaux de briefing terrain et les 7 leviers d’action pour un briefing résilient ;
  • Enfin les différentes étapes de l’expérimentation chez GRDF Sud-Ouest ont été présentées ainsi que l’outil qui a été conçu et testé.

Chacune de ces parties a été ponctuée de témoignages de GRDF Sud-Ouest. Elodie Minodier, déléguée intervention exploitation maintenance qui a travaillé sur ce projet avec l’Icsi et la Foncsi, est intervenue à plusieurs reprises. Thomas Borie, référent d’équipe, et Jean-Gabriel Delin, chef de chantier, qui ont testé le support de briefing-debriefing au début de l'expérimentation ont apporté leur regard terrain.

Zoom sur les niveaux de briefing et les leviers d’action

René Amalberti a présenté un parcours de briefing en trois niveaux : le briefing du prescrit (1er niveau), celui de l’anticipation (2e niveau) et enfin le briefing résilient (3e niveau). L’objectif étant de progresser étape par étape pour arriver jusqu’à la réalisation du briefing résilient.

Le briefing du prescrit — le plus classique et le plus connu — s’effectue de façon descendante au démarrage du travail et permet de rappeler ce qui est à faire, quelles sont les procédures, les rôles, quels sont les règles et les éléments de sécurité à observer.
Le niveau suivant, celui du briefing de l’anticipation, s’effectue lui aussi au démarrage du travail mais permet également d’aborder les points à risques du jour. Il fait le focus sur ce que l’équipe va faire et permet de se préparer aux évènements redoutés et comment les gérer. Il est déjà beaucoup plus adaptatif et participatif !
Et enfin, la marche à atteindre — le Graal —, le briefing résilient. Effectué au démarrage du travail mais également dès que nécessaire en cours d'opération, il aborde chaque point à risque du jour, en faisant le focus sur le niveau perçu de dégradation de la situation et sur les solutions de sécurité pour faire le travail en conditions dégradées. Il est pleinement participatif (chaque opérateur a une part active) et adaptatif (c’est la situation du jour qui dicte la conduite à tenir).
À noter que le debriefing se fait en miroir du briefing, selon le même parcours.

Alors, à ce 3e niveau — celui du briefing résilient — , quels sont les leviers d’action ?
Ils sont au nombre de 7 et peuvent être considérés comme une checklist à appliquer et adapter pour sécuriser le travail selon le contexte :

  1. Redistribuer le travail entre les membres de l’équipe
  2. Rappeler les interdits spécifiques pour certains membres de l’équipe
  3. Redistribuer le travail dans le temps
  4. Déclencher des « moments dialogues » quand nécessaire
  5. Rappeler le mode de gestion des risques redoutés
  6. Rappeler les protections particulières et vérifier leur disponibilité
  7. Rappeler les interdits absolus (« No Go »)

Le brief-debrief est donc un outil « concret » pour rendre les équipes plus résilientes.

Pour aller plus loin

Vous souhaitez en savoir plus sur le brief-debrief et sur ce pilote effectué avec GRDF, vous pouvez consulter l’interview de Caroline Kamaté, en charge de ce projet à la Foncsi.

Enfin, cette conférence pourrait être rééditée sous la forme d’un webinaire gratuit et ouvert à tous au 2nd semestre 2022… Affaire à suivre !

 

Calendrier « Septembre 2022 »
Septembre
DiLuMaMeJeVeSa
123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930