Vous êtes ici : Accueil / Actus / FOH : un séminaire d’exception pour les industriels

FOH : un séminaire d’exception pour les industriels

La Foncsi a organisé le 18 septembre à Paris un séminaire de restitution de recherche sur les méthodes, outils et approches pratiques des facteurs organisationnels et humains (FOH). Une soixantaine d’industriels et d’institutionnels invités par la Foncsi y ont participé.

Accueillis par le groupe Total à la Paris-La Défense, plus de soixante participants — industriels, institutionnels et organisations syndicales — ont participé à une après-midi de séminaire sur les FOH. Il s’agissait pour la Foncsi de restituer les résultats de l’analyse stratégique sur le sujet, une modalité de recherche appliquée innovante, et propre à la Foncsi.

Une après-midi pour restituer et échanger

Le groupe scientifique d’analyse stratégique (GSAS), constitué par la Fondation, a fait part, après 18 mois de travail, de ses constats sur les FOH dans les organisations, notamment les industries à risques. Il a remonté les discussions qui se sont tenues lors d’un séminaire académique avec des experts internationaux des FOH, et a émis des pistes de recommandations pour améliorer la prise en compte des FOH.

Après une ouverture de séminaire par André-Claude Lacoste, président de la Foncsi et de l’Icsi et ancien président de l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN), Claude Gilbert, directeur de recherche émérite au CNRS, a rappelé les questions posées sur les FOH par les industriels au lancement de l’analyse stratégique, ainsi que la méthode de travail du GSAS pour y répondre.

Des membres du GSAS — Philippe Noël (Total), Nicolas Herchin (GRTgaz), Valérie Lagrange (EDF), Christian Neveu (SNCF) et François Daniellou (Icsi-Foncsi) — se sont succédé pour présenter les résultats de leur travail.

Les participants ont ensuite été invités à échanger par table et à partager leurs expériences terrain pour une meilleure prise en compte des FOH à tous les niveaux de l’organisation. Corinne Bieder (Enac) et Benoît Journé (Université de Nantes), également membres du GSAS, ont animé des débats avec la salle pour permettre à l’ensemble des participants de bénéficier des points saillants des discussions par table.

Ces trois heures de séminaire ont été prolifiques, tant au niveau des constats, que des échanges ou des pistes d’amélioration proposées. « Le travail présenté lors de ce séminaire était de tout premier ordre, et je pense utiliser cette matière pour alimenter un atelier avec les cadres dirigeants de mon entreprise », nous a confié l’un des participants.

Merci à Air Liquide, Airbus, Amaris, Arkema, BASF, Bouygues, la CFDT, la DGAC, EDF, Engie, EPSF, FO-CGT, GRTgaz, IMDR, Ineris, IRSN, Ponticelli, SNCF, Total et Vinci pour leur participation active à ce séminaire.

 

Publications à venir

Le travail du GSAS n’est cependant pas fini. Deux publications sont en cours de réalisation et permettront d’amener ce travail de recherche appliquée à son terme.

Un ouvrage anglais et en accès libre sera publié dans une collection de la Foncsi chez Springer en 2019. Chaque expert international invité au séminaire académique y signera un article, ainsi que les membres industriels du GSAS.

Une publication en français verra également le jour. Elle sera rédigée à l’attention des industriels sous la forme d’un guide pratique à visée opérationnelle.

 

 

Calendrier « Octobre 2018 »
Octobre
DiLuMaMeJeVeSa
123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031