-

Vous êtes ici : Accueil / Actus / Safety-Security : un nouvel ouvrage de la Foncsi chez Springer

Safety-Security : un nouvel ouvrage de la Foncsi chez Springer

La Foncsi publie un nouvel ouvrage sur le thème « safety-security », dans sa collection en open access chez Springer. Découvrez dès à présent cet ouvrage et téléchargez-le gratuitement.

Nous vous l’avions annoncé cet été : un nouvel ouvrage chez Springer était en préparation… Et le voilà publié ! Il s’agit là du 7e ouvrage de la Foncsi dans sa collection en open access « SpringerBriefs in Safety Management ».

Intitulé The Coupling of Safety and Security. Exploring Interrelations in Theory and Practice, cet ouvrage est issu du travail du réseau d’experts NeTWork, soutenu par la Foncsi. Il est notamment le fruit du séminaire NeTWork qui s’est tenu en juin 2018 sur le thème « Safety-Security: Synergies & Tensions », et qui a réuni des experts de renommée internationale sur le sujet.

 

Zoom sur ce livre Springer

Ce livre explore les synergies et les tensions entre les problèmes de safety (la prévention des accidents, terme qui se traduit généralement en français par « sécurité industrielle », mais dans le secteur nucléaire par « sûreté ») et les problèmes de security (la prévention des malveillances, qui se traduit par « sécurité » dans le secteur nucléaire et par « sûreté » ailleurs), à partir de perspectives variées et en combinant les contributions de nombreuses disciplines. Il définit les concepts et examine les implications méthodologiques, organisationnelles et institutionnelles qui accompagnent leur approche, en les traitant de façon distincte et également combinée.

> Télécharger gratuitement cet ouvrage sur le site Internet de Springer

 

Les auteurs et experts internationaux

Une douzaine d’experts internationaux a participé à la rédaction de cet ouvrage sous la direction/et avec Corinne Bieder (Enac, France) et Kenneth Pettersen Gould (University of Stavanger, Norvège) :

  • Peter J. Blokland (Delft University of Technology, Pays-Bas)
  • Genserik L. Reniers (Center for Corporate Sustainability, Belgique)
  • Nancy Leveson (MIT, Etats-Unis)
  • Heinz Wipf (Airnav Consulting Zurich, Suisse)
  • Sissel H. Jore (University of Stavanger, Norvège)
  • Ivano Bongiovanni (University of Queensland, Australie)
  • David J. Brooks (Edith Cowan University, Australie)
  • Michael Coole (Edith Cowan University, Australie)
  • Todd R. La Porte (University of California, Etats-Unis)
  • Paul R. Schulman (Mills College & University of California, Etats-Unis)
  • George Boustras (European University Cyprus, Chypre)

Contenu

Voici un aperçu de certains thèmes évoqués dans l’ouvrage ou abordés lors des débats (parfois passionnés!) du séminaire.

Safety et security partagent un objectif commun, celui d’éviter les dommages et les pertes. Ils sont tous deux définis de façon négative, par l’absence d’un événement redouté, et ils partagent des concepts fondamentaux, comme celui du risque et de la gestion des risques. En revanche, les communautés professionnelles qui traitent des deux problèmes, ainsi que les connaissances professionnelles associées, sont largement disjointes ; le plus souvent ces problèmes sont gérés par des départements différents au sein des entreprises. Les différences entre ces deux domaines sont multiples :

  • Dans le domaine security, les pertes sont le plus souvent associés à des extrêmes (un attaquant particulièrement compétent, qui cible le maillon le plus faible du système), alors que dans le domaine safety c’est plutôt le niveau moyen (de résistance d’un composant, de compétence d’un intervenant) qui est déterminant, les sollicitations étant aléatoires. Cette distinction appelle des stratégies différentes pour la sélection des composants matériels et la gestion des ressources humaines.
  • Concernant les principes de conception et la culture métier, le domaine safety s’appuie beaucoup sur l’ouverture (observabilité pour permettre un contrôle efficace, partage de connaissances, transparence), alors que la security s’appuie sur la confidentialité et le secret. Cette distinction affecte également les chercheurs qui travaillent dans ces domaines, qui peuvent difficilement utiliser lorsqu’ils s’intéressent aux pratiques security, les méthodes d’observation et de discussion avec les praticiens qui sont valorisées lorsqu’il s’agit de d’analyser les pratiques safety.

Ces différences conduisent parfois à des conflits entre les stratégies de gestion des risques et les pratiques mises en place au titre des deux problèmes.

Évoquons encore quelques questions de recherche intéressantes :

  • Que sait-on des conflits d’objectifs, des incompréhensions provoquées par des différences culturelles, des compromis établis, des synergies, rencontrées en pratique, dans la conception, l’exploitation, le contrôle des grands systèmes?
  • Si le monde de la sécurité industrielle (et encore davantage la sécurité au travail) s’est structuré à une période où les autorités de contrôle utilisaient principalement des instruments réglementaires prescriptifs, le monde security “grandit” dans une époque dans laquelle le contrôle s’appuie davantage sur les objectifs de performance que sur les obligations de moyens. Quel sera l’impact de cette différence sur la structuration de ce monde, sur sa capacité d’innovation?
  • Les systèmes de management se sont développés en entreprise lors de la mise en place de démarches qualité. Progressivement, de nouvelles préoccupations ont été intégrées, plus ou moins facilement, après avoir été gérées en silos : la gestion de la santé-sécurité au travail, de l’hygiène industriel, des impacts sur l’environnement, de la sécurité industrielle, de la responsabilité sociétale des entreprises, le développement durable. Les problèmes de security connaîtront-ils le même destin?

The next one?

Le prochain ouvrage qui sera publié par la Foncsi chez Springer sera également issu du travail de NeTWork. Il portera sur Visualising Safety, an exploration: Drawings, pictures, images, videos, movies, qui était le thème du séminaire de 2019 de ce réseau d’experts.

Bonne lecture !

Calendrier « Décembre 2020 »
Décembre
DiLuMaMeJeVeSa
12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031