Vous êtes ici : Accueil / Communauté / Rezotons, partageons / Petites annonces / Un questionnaire sur les risques industriels

Un questionnaire sur les risques industriels

Contribuez à la recherche doctorale

Le manque d'information pertinente sur les risques industriels est une réalité de notre société. À cela s'ajoute la passivité dans la recherche d'information des citoyens qui souhaitent paradoxalement être informés. “En somme, les gens acquièrent l'information dans les domaines au sujet desquels ils sont déjà relativement informés”.

Très peu d'études existent sur l'évolution dans le temps du niveau de connaissance et de perception des risques auprès des populations et encore moins au niveau local. L'intérêt d'évaluer la connaissance et la perception des risques dans le temps (non exhaustif) résulte du besoin de pouvoir mesurer l'évolution du niveau de perception et de connaissance des risques, de la crédibilité des mesures de prévention et de protection diligentées et des informations diffusées, des consignes de sécurité; d'apprécier la réceptivité aux messages de prévention (type et nature des messages); de mesurer le niveau d'impact des supports d'information et de communication utilisés (documents, médias); d'évaluer la politique publique d'information préventive des populations.

L'objectif de recherche consiste donc à développer la problématique de l'information préventive et de la communication sur les risques majeurs notamment industriels, et ainsi à trouver les moyens pour assurer au niveau local une mise en œuvre efficace. En effet, au niveau local, chaque commune n’est pas directement concernée par les risques industriels. Pourtant, il peut y avoir éventuellement des risques industriels dans les communes voisines qui peuvent influer plus ou moins directement sur la population d’une autre commune.

L'hypothèse de départ : « La connaissance et la perception sur les risques par les populations évoluent dans le temps notamment en fonction de l'évolution des connaissances, des messages de prévention, des expériences vécues par l'individu et de ses valeurs, de sa culture, de son milieu, ainsi que des évènements survenus et de l'actualité. Cette connaissance et cette perception du risque par l'individu peut affecter son comportement face à une situation accidentelle, son regard de la gouvernance locale sur les risques, son niveau d'acceptation et de confiance d'une situation à risques. De ce fait, l'information sur les risques fait déjà partie des politiques de prévention de ceux-ci. » À l’évidence, certaines caractéristiques des systèmes qui enseignent, élaborent ou propagent l’information peuvent influer sur l’appréciation des risques. (Philippe Kourilsky, Du bon usage du principe de précaution Réflexions et modes d’action, Editions Odile Jacob, Janvier 2002, Paris, p.35) L'objectif final de recherche vise à établir un état des lieux de la connaissance et de la perception des risques industriels et d'évaluer l'impact des actions de communication. Car, sans analyser la notion de communication composant la pierre angulaire du processus de l'information, cette recherche ne peut pas être complétée, d'où apparaissaient d'ailleurs l'importance et la transversalité du sujet.

L'étude prévue à cet effet consiste en un questionnaire dont l’objectif est d’analyser l’opinion sur le risque (nature des risques, exposition, préoccupation), ainsi que le comportement sur l'accès et l'attitude face à l'information (médias utilisés). Les produits de ces recherches seront utilisés pour mettre en place une analyse complète de la théorie juridique et de la pratique sociétale à propos de l'information des populations sur les risques industriels et des moyens de communication.

Pour répondre au questionnaire :

http://www.surveey.com/SurveyStart.aspx?lang=3&surv=ec8f9e964f99475098ac5209a9499b04

Nouveaux tweets