Vous êtes ici : Accueil / Qui sommes-nous ? / FAQ

FAQ Quels rapports entre la Foncsi et l’Icsi ?

Foncsi... Icsi.. Une Fondation de recherche... Un Institut... Voici une « foire aux questions » pour se rappeler qui fait quoi.

La Foncsi entretient un lien historique et de proximité avec l’Icsi, l’Institut pour une culture de sécurité industrielle.

La Foncsi est-elle une émanation de l’Icsi ?

Historiquement, oui. L’Icsi a été fondé en 2003 à la suite de l’accident d’AZF pour offrir à toutes les parties prenantes de la sécurité industrielle un lieu d’échanges et des ressources (publications, formations) d’intérêt général.

Dès le début, le recours à des recherches scientifiques est apparu nécessaire, et l’Icsi comportait un département recherche piloté par Gilbert Casamatta. Les fondateurs ont ensuite rapidement utilisé un dispositif créé par l’État à cette période — les fondations de recherche d’utilité publique (FRUP) —, pour créer la Foncsi en 2005 et donner une plus grande ampleur au financement de recherches académiques.

La Foncsi est-elle un département de l’Icsi ?

Non, il s’agit de deux structures juridiques distinctes : l’Icsi est une association loi de 1901, la Foncsi une fondation de recherche d’utilité publique dont le capital initial a été alimenté pour 50 % par les industriels fondateurs et pour 50 % par l’État.

Cette indépendance formalisée des deux structures a deux intérêts forts :

  • un intérêt juridique : les statuts de la Foncsi sont particulièrement adéquats pour gérer des fonds destinés à financer des recherches universitaires ;
  • une raison de fond : l’indépendance des deux structures permet à l’Icsi de bénéficier de la veille internationale exercée par la Foncsi, et de sa force de rappel, pour traiter les questions de sécurité industrielle à la lumière des connaissances les plus à jour. Elle garantit aussi la libre publication des résultats produits par les équipes de recherche.

Le directeur de l’Icsi est-il aussi celui de la Foncsi ?

Non, le directeur de la Foncsi est René Amalberti, le directeur général de l’Icsi est Ivan Boissières.

Les deux comités de direction organisent des réunions communes pour assurer la cohérence des actions des deux structures.

La Foncsi et l’Icsi partagent-ils des moyens ?

Des conventions entre les deux structures juridiques organisent le partage des locaux, du travail du secrétariat général et du pôle administratif, et de différentes ressources.

Pourquoi parle-t-on de « Foncsi 2 » ?

La Foncsi a vécu une première période 2005-2014, sous la direction de René Deleuze et la direction scientifique de Gilles Motet. En 2014, sous la direction de René Amalberti, un nouveau programme scientifique a été construit pour la période 2015-2019 (programme qu’on appelle « Foncsi 2 » ou « Impulsion 2020 »). L’équipe travaille actuellement à la préparation de la phase 2020-2024 (« Foncsi 3 »).

L’ensemble des travaux 2005-2017 sont recensés dans le rapport d’activité « La Foncsi depuis 2005 ».

Tous les membres de l’Icsi sont-ils membres de la Foncsi ?

L’Icsi a des adhérents relevant de différents collèges (entreprises, syndicats, associations, collectivités territoriales et organismes associés, organismes de formation et de recherche).

La Foncsi n’a pas de membres. Elle a des donateurs, qui alimentent le capital avec lequel elle finance des recherches académiques. Les donateurs actuels de la Foncsi sont EDF, Engie, SNCF, Total.

La Foncsi n’a pas de membres, mais elle anime une large communauté, rassemblant divers réseaux scientifiques internationaux et des parties prenantes de la sécurité industrielle intéressées par ces échanges et cette veille scientifiques.

Tous les membres de l’Icsi, et plus généralement toutes les parties prenantes de la sécurité industrielle, bénéficient des travaux de recherche financés par la Foncsi, qui sont publiés et disponibles gratuitement une fois terminés.

L’État alimente-t-il encore le capital de la Foncsi ?

Non. En 2005, la politique de l’État visait un développement de la recherche par la synergie de fonds publics et de fonds privés. Il n’a pas abondé le capital de la Foncsi au-delà de sa dotation initiale.

Les donateurs de la Foncsi bénéficient du crédit impôt-recherche à concurrence de 60 % du montant de leur donation (jusqu’à un certain plafond).

Quels sont les moyens d’action de la Foncsi ?

La Foncsi a trois outils principaux :

  • Les appels à propositions, qui visent à financer des recherches conduites par des laboratoires universitaires, en particulier des thèses ;
  • Un outil particulièrement original, les analyses stratégiques qui réunissent sur un sujet des experts français industriels et académiques, puis des experts internationaux, pour faire un état de l’art au niveau mondial. Les résultats sont ensuite présentés aux industriels au cours d’un séminaire, avant d’être publiés en anglais (ouvrage chez Springer en libre accès) et en français (Cahier de la sécurité industrielle) ;
  • Des groupes de travail, qui visent à favoriser des échanges sur des thèmes qui pourraient faire l’objet du programme scientifique suivant.

Par ailleurs, la Foncsi s’inscrit dans divers réseaux internationaux de recherche. Elle soutient en particulier le réseau NeTWork (New and emerging Technologies and Work).

Qu’est-ce que les donateurs de la Foncsi reçoivent de plus que les autres parties prenantes de la sécurité industrielle ?

Les représentants du groupe de donateurs au conseil d’administration de la Foncsi contribuent à la validation du programme scientifique. Des experts industriels participent notamment aux travaux du groupe scientifique d’analyses stratégiques (GSAS) qui, en 18 mois, font une revue de questions internationales sur un sujet. Il s’agit d’un échange : les questions industrielles aiguillonnent la recherche, et les experts industriels bénéficient en direct des interactions avec les experts internationaux.

Des représentants du groupe de donateurs participent au groupe de conduite des appels à propositions (GCAP), qui pilote les appels à propositions à destination des laboratoires universitaires et sélectionne les meilleurs projets.

Toutes les parties prenantes de la sécurité industrielle bénéficient des résultats finaux des projets de recherche. Les donateurs ont une proximité particulière avec la recherche « en train de se faire ».

Les donateurs de la Foncsi peuvent-ils contrôler les résultats des recherches ?

La Foncsi garantit l’indépendance des équipes de recherche par rapport aux donateurs, tout en favorisant les échanges industrie-recherche. Les entreprises peuvent évidemment protéger les informations confidentielles les concernant, mais tous les résultats généraux définitifs des programmes de recherche sont rendus publics.

À qui servent les résultats des recherches pilotées par la Foncsi ?

Les résultats des recherches financées par la Foncsi sont utiles au monde industriel, lui fournissant à la fois des avis critiques sur les concepts et méthodes disponibles « sur le marché », et des idées neuves à expérimenter.

Mais les travaux portent également sur d’autres parties prenantes de la sécurité industrielle, comme les riverains de sites à risques, les élus locaux et les salariés. À titre d’exemple, la Foncsi a conduit des recherches sur la concertation et la participation citoyenne (« Foncsi 1 ») et sur la professionnalisation des salariés à la sécurité (« Foncsi 2 »). L’équipe de la Foncsi veille à ce que les chercheurs interagissent avec toutes les parties prenantes de la sécurité industrielle.

Elle assure aussi la présentation des résultats de recherche sous des formes largement accessibles (Cahiers de la sécurité industrielle).

Qu’est-ce que la Foncsi apporte à l’Icsi ?

Du fait de la proximité intellectuelle et géographique entre les deux structures, la Foncsi permet à l’Icsi de bénéficier rapidement des connaissances scientifiques les plus à jour au niveau international. Elle participe à un enrichissement de la compréhension et du traitement des problématiques soulevées par les membres de l’Icsi. Elle contribue à ce que l’Icsi puisse fournir à ses membres, et plus généralement à toutes les parties prenantes, des outils et des interventions en phase avec l’état des connaissances.

Par ailleurs, la Foncsi contribue à la diffusion, dans les mondes scientifique et universitaire, de points de vue sur la sécurité industrielle qu’elle partage avec l’Icsi. Elle s’inscrit dans, et souvent anime, des réseaux de recherche à l’échelle internationale, permettant d’accéder rapidement à des experts de haut niveau sur de nombreuses questions.

Qu’est-ce que l’Icsi apporte à la Foncsi ?

En amont, le programme scientifique que la Foncsi propose à son conseil d’administration est alimenté notamment par les besoins exprimés par les membres de la communauté — en particulier dans les groupes d’échange —, et par l’expérience de terrain des équipes de l’Icsi.

En cours de recherche, des experts de l’Icsi (comme ceux d’autres structures) participent aux échanges avec ceux des entreprises donatrices et les experts internationaux.

En aval, l’Icsi s’empare des résultats des recherches financées par la Foncsi pour nourrir ses publications, ses formations continues, ses mastères, les contenus de la Safety Academy et de la Safety Education, et ses interventions.

La Foncsi est-elle une grosse structure ?

La Foncsi fonctionne avec un directeur bénévole, un directeur scientifique à temps partiel, deux chargés de mission scientifique à temps plein, le président du groupe scietifique d’analyses stratégiques (temps partiel), le président du groupe de conduite des appesl à propositions (bénévole, temps partiel) et toutes les ressources partagées du secrétariat général, du pôle administratif et du pôle communication.

 

Consulter également les rubriques
Profil
Nouveaux tweets