Vous êtes ici : Accueil / Actus / Professionnalisation : découvrez le projet de recherche « FORésilience » de l’Université de Genève

Professionnalisation : découvrez le projet de recherche « FORésilience » de l’Université de Genève

La Foncsi a lancé en 2016 un appel à propositions sur « Professionnalisation et sécurité industrielle ». Six projets ont été retenus. Après ceux de l’Université Paris 8 et de l’Université Paris Descartes, découvrez aujourd’hui le projet « FORésilience », porté par Germain Poizat de l’Université de Genève.
Professionnalisation : découvrez le projet de recherche « FORésilience » de l’Université de Genève

G. Poizat, coordinateur du projet

Pour des formations prometteuses de résilience

« Transformations des activités, des opérateurs et des organisations : vers des propositions de formation à et par la résilience », tel est l’intitulé complet du projet « FORésilience » de l’Université de Genève.

Ce projet propose d’analyser des situations de formation exemplaires et représentatives des formations et dispositifs organisationnels existants en matière de sécurité. Il vise prioritairement, à partir de cette analyse et de la modélisation des situations existantes, à définir des pistes concrètes et opérationnelles pour la conception de formations ouvrant sur des promesses de résilience au niveau des acteurs, des collectifs, et des organisations.
« FORésilience » part du constat que, bien que valorisées au plan scientifique, les approches tournées vers la résilience peinent aujourd’hui à trouver des traductions concrètes dans les organisations, par manque d’expérimentations locales. Par ailleurs, les recherches restent relativement muettes sur la genèse et les modalités de développement de la résilience et sur l’effet possible de la formation sur ce développement. C’est pourquoi l’objectif de ce projet est de définir des principes pour la conception de situations de formation permettant « une entrée en résilience » face à des situations imprévues ou impensées.

Parmi les dispositifs de formation étudiés certains concerneront la formation à une sécurité « ordinaire » et permettront de s’interroger sur les moyens de rapprocher la formation du travail réel.
D’autres concerneront la formation à des situations « extraordinaires » ou de crises et permettront de s’interroger sur la pertinence d’une formation par la résilience avec des dispositifs de formation « événementiels », « perturbateurs », et basés sur la notion de choc et d’ « épreuve ».

Les résultats attendus permettront notamment d’identifier les ressorts et conditions nécessaires pour garantir l’efficacité des dispositifs de formation et leur intégration cohérente dans les démarches organisationnelles en matière de sécurité industrielle.

Une équipe pluridisciplinaire

L’équipe qui mène le projet « FORésilience » se compose de chercheurs basés à l’Université de Genève en Suisse, notamment de l’équipe CRAFT de la faculté de psychologie et des sciences de l’éducation, du département de sociologie de l’Université de Genève, et de la faculté de médecine.

Germain Poizat, maître d’enseignement et de recherche en formation des adultes à la faculté de psychologie et des sciences de l’éducation, travaille sur l’analyse de l’activité en situation de travail et de formation, et la conception de situations de formations. Germain Poizat coordonne ce projet de recherche soutenu par la Foncsi.

Mathilde Bourrier, professeure ordinaire en sociologie à la faculté des sciences de la société, est spécialiste de la fiabilité organisationnelle, de l’anthropologie organisationnelle, et du design organisationnel.

Domizio Suva, médecin adjoint au chef de service et chirurgien orthopédique des Hôpitaux universitaires de Genève, travaille sur la formation au Crew Ressource Management dans le domaine médical.

Marc Durand, professeur ordinaire en formation des adultes à la faculté de psychologie et des sciences de l’éducation, responsable de l’équipe CRAFT, travaille sur l’analyse de l’activité en situation de travail et de formation, et la conception de situations de formation.

Simon Flandin, post-doctorant en formation des adultes à la faculté de psychologie et des sciences de l’éducation) travaille sur l’analyse de l’activité en situation de formation et la conception de dispositifs notamment basés sur des ressources numériques.

« Ce projet est une réelle opportunité de capitalisation et de mise à l’épreuve des apports des recherches en formation professionnelle et des adultes dans le domaine de la sécurité, mais aussi d’articulation entre les problématiques organisationnelles et de formation », nous confie Germain Poizat. « L’intérêt des partenaires industriels et non-industriels pour le projet FORésilience, ainsi que pour l’idée d’une formation à l’imprévu et à l’impensé, permet d’augurer d’un travail de terrain, d’échanges, et de débats particulièrement stimulants et féconds », conclut-il.

De multiples terrains de recherche

L’équipe investiguera plusieurs terrains de formation dans différents domaines préoccupés par les questions de sécurité : industriel, médical, nucléaire, sécurité civile, humanitaire... et cela dans différents pays dont la Suisse, la France et la Norvège.

Pour en savoir plus sur ce projet et sur la «  Professionnalisation et la sécurité », consulter :
> la rubrique Recherche / Axes de recherche / Professionnalisation
> la page du projet « FORésilience »

La Foncsi publiera progressivement les résultats de ces travaux dans sa collection des « Cahiers de la sécurité industrielle ». De plus, des séminaires annuels seront organisés par la Foncsi avec l’ensemble des équipes-projets du programme « Professionnalisation et sécurité », ainsi qu’une conférence de clôture.

Calendrier « Décembre 2017 »
Décembre
DiLuMaMeJeVeSa
12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31