Vous êtes ici : Accueil / Publications / Les Cahiers / Industries à risques technologiques: un enjeu de société à négocier?

Industries à risques technologiques: un enjeu de société à négocier?

Auteur(s)
Groupe d’échange "Vers un contrat social négocié" de l’Icsi
Numéro
2011-05
Nombre de pages
10 pages
Type dans la collection
Dix questions
Centre d'intérêt
La Concertation Sur Les Risques Industriels

Industries à risques technologiques: un enjeu de société à négocier?

Formats disponibles

Télécharger le fichier dans le format souhaité :

Résumé

Ce document est le fruit des réflexions du groupe d’échange «Vers un contrat social négocié» après une première phase d’un peu plus d’un an de travail. Depuis sa création début 2010, l’objectif de ce GEc est de permettre aux parties prenantes de témoigner de leurs besoins et de leurs attentes, de débattre de leur vision des priorités et de solutions à mettre en oeuvre pour améliorer le «vivre ensemble» et dépasser le «vivre avec» l’industrie à risques. Les réunions ont regroupé nombre de participants représentatifs des acteurs concernés; ils sont issus de sociétés industrielles génératrices de risques, d’associations de riverains, de collectivités territoriales et de leurs établissements publics de coopération, de syndicats, d’établissements universitaires, d’instituts et centres de recherche, etc.

Ce cahier interroge les difficultés de cohabitation entre la population et les activités industrielles générant des risques, thématique sensible puisqu’associée à des enjeux de développement économique, de confort, mais pouvant porter atteinte à l’intégrité de la vie humaine. Le sujet est d’autant plus délicat qu’il s’agit de potentialités d’incidents ou d’accidents, non traitables facilement par l’extérieur quand on évoque le fonctionnement ordinaire des installations. Si le groupe a axé ses réflexions sur les risques d’accidents majeurs, il a également soulevé la question des risques chroniques. Ces derniers sont perçus de manière spécifique, affectent parfois le quotidien des riverains et sont susceptibles de nuire à l’environnement et/ou la santé publique à plus ou moins brève échéance. Au fil des témoignages, des expériences remontées du terrain par ses participants, de l’identification de différentes pratiques existantes, le Groupe d’échange a établi des constats, rapporté des problèmes, souligné des manques.

Nouveaux tweets