Vous êtes ici : Accueil / Publications / Les Cahiers / A field study of group decision-making in health care

A field study of group decision-making in health care

Auteur(s)
Juliane Marold
Ruth Lassalle
Markus Schöbel
Dietrich Manzey
Numéro
2013-11
Nombre de pages
34 pages
Type dans la collection
Apport de la recherche
Centre d'intérêt
Les Facteurs Humains Et Organisationnels De La Securite

A field study of group decision-making in health care

Formats disponibles

Télécharger le fichier dans le format souhaité :

Résumé

Les auteurs ont étudié les processus quotidiens de prise de décision en présence d'incertitude, à l'aide d'une étude de terrain (field study) dans le secteur médical. Le travail s'inscrit dans la tradition de recherche en naturalistic decision-making (NDM), qui vise à comprendre comment des personnes travaillant dans un environnement critique conceptualisent et internalisent les incertitudes, comment ils les gèrent pour parvenir à prendre de bonnes décisions dans leur activité quotidienne.

Le travail s'appuie sur l'observation de réunions de professionnels de la santé au cours desquelles sont décidées des options de traitement pour personnes atteintes d'un cancer, ainsi que sur des questionnaires remplis par les médecins participant à ces réunions. Les chercheurs ont analysé les stratégies employées par les personnes pour faire face à l'incertitude, ainsi que l'ordre dans lequel ces stratégies sont utilisées. Les caractéristiques des décisions dont les processus de prise de décision ont été jugées par les experts impliqués comme étant «bonnes» ou «acceptables» ont été analysées.

Cette recherche identifie une nouvelle source d'incertitude qui n'avait pas été trouvée lors d'études NDM précédentes: l'existence d'opinions divergentes parmi les membres du groupe de décideurs. La présence d'un fort gradient hiérarchique lors des réunions est perçu comme contribuant à une mauvaise performance du processus de décision.

Les auteurs suggèrent un certain nombre de techniques qui pourraient être employés pour améliorer la performance du processus de prise de décision, comme l'utilisation de procédures formalisées d'aide à la décision pour mieux distinguer la phase de présentation de l'information de celle de son évaluation, et pour encourager l'échange entre décideurs. Les personnes dirigeant le groupe pourraient être formés à des techniques de coaching pour améliorer la sécurité psychologique, et les autres membres du groupe pourraient être formés à une attitude sûre et la défense de leur point de vue ("speak-up behaviour'', "assertiveness").
 

Nouveaux tweets